Menu

4ème Conférence

de l'Association Francophone
de Management du Tourisme (AFMAT)

Les 4 et 5 Mai 2017, à La Rochelle

4ème Conférence
de l'Association Francophone
de Management du Tourisme (AFMAT)
Les 4 et 5 Mai 2017 à La Rochelle
 

Présentation › Thème

Les autres tourismes : émergence de modèles alternatifs et défis pour le management

Avec le nouveau siècle, se sont amorcés ou confirmés des changements profonds, parfois radicaux, qui questionnent les modèles de consommation, de production et de distribution touristique. Quels modèles émergents sont à l’oeuvre derrière ces changements ? S’’agit-il
d’alternatives réelles et durables ou de phénomènes temporaires, de « vins vieux dans de nouvelles bouteilles » ?
En effet, la consommation touristique a rapidement évolué vers une dimension post-moderne (expérientielle, hédonistique, mais aussi éthique, responsable, surinformée également), en quête de nouvelles expériences et valeurs. Que la scène touristique soit rurale ou urbaine, ancrée dans un espace privé ou public, les frontières physiques et conceptuelles entre expériences touristiques et vie quotidienne s’estompent et les interactions entre visiteurs et résidents se multiplient, générant des opportunités mais aussi des conflits (comme en témoigne la croissance des mouvements anti-touristiques).
En même temps, les citoyens des nouvelles puissances économiques accèdent aux marchés touristiques avec des attentes souvent originales, au regard de celles des zones émettrices traditionnelles. Ils imposent une authenticité nouvelle de l’offre touristique, fondée sur un dialogue interculturel plus articulé et plus attentif.
Dans ce contexte de changement structurel, sans précédent dans l’histoire, des espaces nouveaux se créent pour des formes alternatives de management, qui trouvent très souvent dans le secteur touristique un domaine privilégié d’expérimentation et de conceptualisation.
Plusieurs champs de réflexion s’offrent à nous, à commencer par les modèles d’affaires émergents, issus par exemple de la mise en réseau des acteurs et des destinations. Le phénomène le plus évident concerne l’émergence de l ' « économie du partage », qui questionne la possibilité d’introduire une dimension non-marchande, au delà de la réponse purement commerciale à une attitude nouvelle des marchés. En tout cas, des modèles différents s’affirment soit de la part des entreprises « alternatives », soit de la part des entreprises « traditionnelles », qui doivent concevoir avec urgence des stratégies de réponse efficaces. Parfois une collaboration entre les deux types d’acteurs démarre, comme en témoignent les contacts désormais réguliers entre AirBnB et nombre d’institutionnels du tourisme. De la même manière, de nouvelles formes de gouvernance mixte publique/privée sont à explorer et de nouvelles régulations à inventer.
Un autre axe de réflexion concerne les modèles de production et co-production de l’expérience touristique : la personnalisation en amont ou pendant le séjour, la co-construction de l’authenticité « mise en scène », ou encore la conception de produits touristiques sur les réseaux sociaux. Tous les domaines du tourisme sont aujourd’hui le terrain actuel ou potentiel de ces changements, quels que soient les lieux, les thématiques ou les cibles visées.
Dès lors, il faut aussi questionner nos modèles marketing au niveau de la relation avec le client avant, pendant et après le séjour. La digitalisation accrue des offres et des parcours-clients s’ajoute ici à la nouvelle géographie des touristes pour imposer une analyse renouvelée.
Au delà de la seule fonction marketing, les modèles organisationnels classiques sont globalement questionnés. Les nouvelles technologies et conditions de marché impactent fortement l’ingénierie des services, l’articulation des fonctions « front » et « back » ainsi que la gestion des 3 ressources humaines. Et la nécessaire soutenabilité des activités touristiques ajoute la RSE au rang des priorités à intégrer.
Dans ce cadre, de nouvelles entreprises émergent pour convertir les nouvelles tendances en modèles d’affaires. Ces « autres » formes de tourisme convoquent une nouvelle génération d’entrepreneurs, avec des profils différents en termes de formation, provenance sociale, culture ou encore ouverture à l’innovation technologique.
Simultanément, il convient de s’interroger sur une multitude d’acteurs périphériques à l’industrie touristique, qui contribuent activement et d’une façon décisive à la construction de l’offre : usines, entreprises de la mode et du luxe, organisations de l’économie sociale et solidaire, cliniques, clubs sportifs, institutions culturelles…
Voilà donc les thèmes que la quatrième conférence de l’AFMAT propose pour les communications scientifiques. Toutes les fonctions des entreprises du secteur sont a priori concernées (stratégie, marketing, RH, finance et comptabilité, systèmes d’information, …), ainsi que tous les échelons de la chaîne de valeur touristique et les acteurs s’y référant (entreprises, consommateurs, communautés locales etc.). Dans cette perspective, la mobilisation de cadres conceptuels et méthodologiques originaux sera particulièrement appréciée.

› Comité scientifique

Le comité scientifique est placé sous la responsabilité de Cécile CLERGEAU, Université de Nantes, et Jean François TRINQUECOSTE, Université Montesquieu Bordeaux 4.

• Olivier BADOT, ESCP-Europe, Paris
• Isabelle BARTH, EM Strasbourg
• François BÉDARD, Université du Québec à Montréal
• Sébastien BÉDÉ, EM Strasbourg
• Nicola BELLINI, Groupe Sup de Co La Rochelle
• Imed BEN NASR, Groupe Sup de Co La Rochelle
• Line BERGERY, Université de Toulon
• Marc BIDAN, Université de Nantes
• Laurent BOTTI, Université de Perpignan
• Joël BRÉE, Université de Caen Basse Normandie
• Sandra CAMUS, Université d'Angers
• Herbert CASTERAN, EM Strasbourg
• Jean-Michel CHAPUIS, Université de Paris 1
• Brigitte CHARLES-PAUVERS, IEMN-IAE Nantes
• Sihem DEKHILI, EM Strasbourg
• Aude DUCROQUET, Université d'Angers
• Florence EUZEBY, IAE La Rochelle
• Isabelle FROCHOT, Université de Savoie
• Olga GONCALVES, Université d’Aix-Marseille
• Gwenaëlle  GREFE – MOREAU, Université d'Angers
• Gabriel GUALLINO, INSEEC Alpes Savoie
• Coralie HALLER, EM Strasbourg
• Sylvie HERTRICH, EM Strasbourg
• Lionel HONORE, Université de la Polynésie Française
• Philippe JEAN–PIERRE, Université de la Réunion
• Alain JOLIBERT, INSEEC Alpes Savoie
• Michel KALIKA, Université de Paris-Dauphine
• Valentina KIROVA, Groupe Sup de Co La Rochelle
• Dominique KREZIAK, Université de Savoie
• Joelle LAGIER, Groupe Sup de Co La Rochelle
• Robert LANQUAR, Groupe Sup de Co La Rochelle
• Jean-François LEMOINE, Université de Paris 1
• Erick LEROUX, Université de Paris 13
• Sylvie LLOSA, Université d’Aix-Marseille
• Rémi MENCARELLI, Université de Savoie
• Nathalie MONTARGOT, Groupe Sup de Co La Rochelle
• Jessie PALLUD, EM Strasbourg
• Catherine PAPETTI, Université de Nice
• Mathieu PAQUEROT, IAE La Rochelle
• Juliette PASSEBOIS, IAE Bordeaux
• Christine PETR, IEP Rennes
• Nicolas PEYPOCH, Université de Perpignan
• Dominique PEYRAT-GUILLARD, Université d'Angers
• Laetitia PIHEL, Université de Nantes
• Jérôme PIRIOU, Groupe Sup de Co La Rochelle
• Catherine RAVIX INSEEC, Alpes Savoie
• Jean-Charles RICO, IAE La Rochelle
• Marie-Noelle RIMAUD, Groupe Sup de Co La Rochelle
• Yann RIVAL, Université de la Polynésie Française
• Claire ROEDERER, EM Strasbourg
• Marielle SALVADOR, INSEEC Alpes Savoie
• Bruno SARRASIN,  Université du Québec à Montréal
• Jacques SPINDLER, Université de Nice
• Isabelle SUEUR, IAE La Rochelle
• Jean-Michel TOBELEM, Université de Paris 1
• Corinne VAN DER YEUGHT, Université de Toulon
• Tan VO THANH, Groupe Sup de Co La Rochelle

› Comité d’organisation

Le comité d’organisation est placé sous la responsabilité de Nicola Bellini (Groupe Sup de Co La Rochelle ) et Jean-Charles Rico (IAE La Rochelle).

Normes de soumission
Les intentions de communications doivent être envoyées au plus tard le 16 janvier 2017 sous forme d’un résumé étendu comprenant 7 pages minimum précisant l’enjeu de la recherche, la problématique, le cadre théorique, la méthodologie, les principaux résultats et éléments de discussion, des références bibliographiques. Sur la première page figurent aussi un bref résumé en anglais de 400 signes maximum, le titre et les mots-clés également traduits.
Le nom de l’auteur (des auteurs) et une courte présentation, son (leur) appartenance institutionnelle, e-mail et adresse(s) complète(s) doivent figurer uniquement en page de garde.
Important : les auteurs devront déposer sur le site web de la conférence deux fichiers : un fichier avec seulement la page de garde et un fichier avec le résumé étendu, qui doit être rendu anonyme.
Les résumés étendus ne doivent pas comporter d’annexes : tableaux ou schémas doivent être insérés dans le texte.
Il est demandé de respecter le format suivant :
Titre : Times 16 en gras
Nom de l’auteur : Times 12 en gras
Appartenance et coordonnées : Times 12
Résumés, Contenu et éléments de Bibliographie : Times 12, interligne 1,5
Bibliographie suivant le modèle suivant :
Ouvrage : NOM DE L'AUTEUR et initiale du prénom, date de publication, Titre de l’ouvrage, Editeur, Lieu d’édition, (exemple : MINTZBERG H. (1994), Grandeur et décadence de la planification stratégique, Dunod, Paris).
Article : NOM DE L'AUTEUR et initiale du prénom, date de publication « Titre de l’article », Titre de la revue, Vol. x, No. x, p. x-y, date de publication (exemple : KOENIG G. (1996), « Karl E. Weick », Revue française de gestion, No. 108, p. 57-70, mars-avril-mai).

Calendrier
Envoi des intentions de communications : 30 janvier 2017
Retour aux auteurs : 13 mars 2017
Envoi du résumé étendu tenant compte des observations : 10 Avril 2017

Publications
Les quatre meilleures communications seront proposées pour publication, sous forme d’article de recherche, à la revue « Management & Avenir ».

AFMAT 2017 c’est aussi :  atelier doctoral, prix de thèse, (nouveauté !) prix du meilleur cas pédagogique

› atelier doctoral
placé sous la responsabilité du Professeur Jean-François Trinquecoste.
Les doctorants souhaitant participer à cet atelier devront soumettre (par voie électronique à l’adresse jean-francois.trinquecoste@u-bordeaux.fr) avant le 22 février 2017 au plus tard un document de 7 à 10 pages présentant l’état d’avancement de leur recherche (intérêt du sujet, éléments de littérature, problématique, méthodologie envisagée et résultats attendus). Le nom du doctorant, le nom de son directeur de thèse, une courte présentation et son appartenance institutionnelle, e-mail et adresse complète doivent figurer uniquement en page de garde.

› prix de thèse
Dans le cadre de sa politique d’encouragement à la recherche, l’AFMAT remettra, lors de sa quatrième conférence, qui aura lieu à La Rochelle, au sein du Groupe Sup de Co La Rochelle et de l’Institut d’Administration des Entreprises les 4 et 5 mai 2017, le prix de la meilleure thèse en management du tourisme. Ce prix vise à distinguer et promouvoir les travaux de jeunes chercheurs en sciences de gestion qui consacrent leurs recherches au management des activités et des entreprises touristiques.
Peuvent candidater les docteurs ayant soutenu une thèse dans un établissement francophone ou en langue française entre le 1er septembre 2015 et le 31 décembre 2016.
Le jury sera présidé par le Professeur Jacques Spindler, vice-président de l’AFMAT.
Les docteurs souhaitant proposer leurs travaux pour l’attribution de ce prix doivent le faire avant le 31 janvier 2017. Ils envoient un exemplaire de leur thèse par voie postale à l’adresse suivante :
Professeur Jacques SPINDLER - IAE de Nice - Campus Saint-Jean d’Angély - 24, Avenue des Diables Bleus - 06357 NICE Cedex 4.

Ils envoient dans le même temps, par voie électronique, à spindler@unice.fr :
- un exemplaire de la thèse (si son « poids » est trop lourd, il est possible de la faire parvenir via grosfichier.com).
- un résumé de la thèse de 15 à 20 pages.
- une copie des deux pré-rapports et du rapport de soutenance.
- un CV.

› nouveauté : prix du meilleur cas pédagogique
A l’occasion de son colloque annuel, qui se tiendra les 4 et 5 mai 2017 à La Rochelle, l’AFMAT lance le Prix du meilleur cas pédagogique en Management du Tourisme. Initié en partenariat avec le laboratoire de cas du Groupe Sup de Co La Rochelle (INNOV Case Lab) et la Centrale de Cas et de Médias Pédagogiques (CCMP), ce Prix vise à récompenser la meilleure étude de cas en management des activités et entreprises touristiques.

Afin de recueillir un nombre important de contributions, les organisateurs choisissent d’ouvrir à toutes les thématiques du tourisme. Tous les champs du management du tourisme peuvent donc être abordés. Les candidats doivent cependant présenter une étude de cas réalisée en partenariat avec une entreprise, association, collectivité… A titre exceptionnel, s’agissant de la 1ière édition du Prix, les cas soumis pourront avoir été publiés en 2015 ou 2016 à la CCMP ou n’avoir jamais fait l’objet d’une publication. Par ailleurs, les cas en anglais sont acceptés, conformément aux critères de la CCMP, sous réserve de la transmission d’un résumé en français.

Critères d’attribution du Prix :
- Caractère original et actuel du cas proposé.
- Mise en valeur des techniques de management innovantes du secteur « Hospitality Management & Tourism ».
- Pertinence de la problématique managériale quelle que soit la thématique développée : stratégie, marketing, finances, RH, logistique, management de projet, SI, etc…
- Adhésion au récit par les apprenants (dynamique d’identification).
- Réalisation du cas à partir d’une entreprise réelle autorisant l’usage de données primaires (fournir l’autorisation formelle de l’entreprise).
- Caractère finalisé du cas selon les normes éditoriales préconisées par la CCMP afin d’assurer sa transférabilité auprès des enseignants : application de la feuille de style, test du cas et retours d’expérience, qualité des supports (exposé du cas, note pédagogique, débriefing, images, vidéos, annexes…).

Chaque cas sera envoyé à deux évaluateurs (enseignants-chercheurs et/ou professionnels) pour une évaluation anonyme. A l’issue de cette pré-sélection, trois études de cas seront retenues.
Une séance spécifique sera organisée durant le colloque de l’association à La Rochelle, au cours de laquelle les trois meilleurs cas seront examinés en vue de désigner le lauréat. Le Prix sera attribué, par un jury composé de représentants de l’AFMAT, de la CCMP, d’INNOV Case Lab et de personnalités qualifiées.

Le trophée AFMAT du meilleur cas sera remis au lauréat, lors de la manifestation CCMP « Prix des Meilleurs cas 2017 », qui regroupe les différents prix organisés en partenariat avec la CCMP. Ces prix distinguent chaque année des études de cas en sciences de gestion et sont décernés par les Associations Scientifiques d’enseignants-chercheurs.

Le formulaire de candidature est téléchargeable ici: http://www.esc-larochelle.fr/Professeurs-Recherche/La-recherche/Le-Laboratoire-de-Cas/Prix-du-meilleur-cas-AFMAT-La-Rochelle-mai-2017

Le dossier complet devra être envoyé par voie électronique, au plus tard le 28 février 2017 (date limite de réception), aux destinataires suivants : Marie-Noëlle RIMAUD, email : rimaudmn@esclarochelle.fr cc. Françoise MARECHAL, email : marechalf@esc-larochelle.fr.
APPEL À COM TÉLÉCHARGEABLE
Fichier pdf
IAE La Rochelle - École Universitaire de Management
39 rue François de Vaux de Foletier
17024 La Rochelle cedex 1
Tél. 05 46 50 76 00
Ecole Supérieure de Commerce de la Rochelle : Groupe Sup de Co | ESC La rochelle
102 rue de Coureilles - Les Minimes
17024 La Rochelle Cedex
Tél. 05 46 51 77 00
 
IAE La Rochelle - École Universitaire de Management
39 rue François de Vaux de Foletier
17024 La Rochelle cedex 1
Tél. 05 46 50 76 00
Ecole Supérieure de Commerce de la Rochelle : Groupe Sup de Co | ESC La rochelle
102 rue de Coureilles - Les Minimes
17024 La Rochelle Cedex
Tél. 05 46 51 77 00
 
Conférence de l'Association Francophone de Management du Tourisme (AFMAT) - Tél : 05 46 50 76 00
Conférence de l'Association Francophone
de Management du Tourisme (AFMAT)
Tél : 05 46 50 76 00